Accueil
Passion et rimes
La douce poésie
Sable d'été d'une nuit étoilée
D'amour de poésie, d'art et d'amitié
La force d'y croire à 2
Ce que je voudrais

           

 

Ce que je voudrais…Ce que je veux...
  


J
e franchirais les plaines arides
Pour le sourire de Madjid,
Dans le sud, la multitude,
Pour une douce quiétude.

Je changerai les arides déserts,
En oasis soyeuses de vertes prairies,
Rendant ces terres austères,
En délicieux jardins de vie.

J
’assécherais la méditerranée,
Franchirais les frontières,
Apporterais la fraternité,
Tomberaient les bannières !


J’aplanirai montagnes et collines
Afin qu’il n’y ait plus d’obstacle
Que les consciences deviennent divines
Comme l’annonçaient, jadis, les oracles

J
e joindrais les continents
Plus de mer, un mirage,
Pour nous un doux passage
Vers la félicité, l’accomplissement.


Je relierai toutes les terres
Pour qu’il n’y ait plus de misère
Que tous les hommes soient frères
Jours heureux sous un ciel clair

J
e te donnerais mon amour
Pour des jours de joie
Tu me montreras à ton tour
Ton amour pour moi.

Je ferai de ta vie un vrai paradis
Te ferai oublier les jours de pluie,
Les jours de chagrin et d’ennui
Pour, qu’à jamais, à la vie tu souries

J
’écrirais sur la feuille OUI,
Pour toujours à la vie.
J’oublierais les jours gris,
Dans tes bras mon chéri.

En ce jour, je te prendrai pour femme
Et, chaque jour, j’entretiendrai la flamme
Pour que le bonheur brille dans tes yeux
Que mon amour te forge un avenir heureux

J
e crierais au globe entier,
Soyons fous, aimons-nous.
Je voudrais me marier,
Dans un monde tout doux.

Laissons-nous entraîner par l’amour
Qu’il guide nos pas chaque jour
Qu’il inonde de joie le chemin
Que réserve, pour nous, le destin

J
e sonnerais les matines,
Pour tous les avertir.
Je chanterais d'une voix divine,
Prierais Dieu de nous bénir.


Qu’on sonne les trompettes
Que résonnent les buccins
Mon coeur est en fête :
Pour son bonheur et le mien

J
e croirais avec foi,
Que mon ciel c’est toi.
Je te donnerais mon c
œur,
Pour des moments de bonheur.

J
e saurai, à chaque réveil
Que mon bonheur c’est toi
Tu sauras, à mon amour,
Tout le bonheur que je te dois

J
e voudrais
Je veux

S
urtout, mon désir, que tout soit dit
Qu’on n’écrive jamais le mot :
FINI

Surtout, mon âme, que tout soit rose
Et que, chaque jour, tu sois heureuse

J
'ai un jardin secret,
D'anges il est peuplé,
Dans mon jardin d'Eden,
Un dieu je voudrais...

J’ai un coeur au supplice
Toi, seule, peux le guérir
Dans ton jardin de délices
J’aimerais m’endormir
 

Anniekaline&Hamilcar01